Le marché de la fenêtre en France en 2012

Le coin des pros - Article - Mardi, 15 Octobre - 10:51

marché de la fenêtre 2012, l'UFME, rénovation thermique

Marché de la fenêtre 2012

Depuis 2010, le marché de la fenêtre est en baisse de - 4,8%. C’est le constat du rapport publié par l’UFME. Cette étude est réalisée tous les deux ans et évalue les tendances du marché. Sur les 11 112 000 fenêtres vendues, 73% étaient à destination du marché de la rénovation. Les 27% restant sont partis en destination du marché du neuf. Si le marché de la rénovation reprend de la vigueur, les fenêtres en PVC tirent leur épingle du jeu puisqu’elles restent les plus vendues.

 

Le marché de la fenêtre décroit

 

Dans son étude 2012, l’UFME (syndicat professionnel des portes et fenêtres multi-matériaux) révèle que le marché de la fenêtre est en baisse. Avec 11 112 000 fenêtres vendues, le marché a baissé de - 4,8%. L’UFME a mené son étude auprès des principaux concepteurs-gammistes, de 60 fabricants industriels de fenêtres, de 400 points de vente et de 1 400 entreprises artisanales de fabrication et de pose.  

 

Les fenêtres en PVC sur la première place du podium

 

Cette étude permet également d’identifier les matériaux les plus utilisés pour les fenêtres en France. Et comme depuis plusieurs années, les fenêtres en PVC sont les plus demandées. En effet, ces fenêtres constituent 62% des ventes. Sur la deuxième marche du podium, les fenêtres en aluminium représentent 23% des ventes. Les fenêtres en bois occupent la dernière place de ce classement et représentent 13% du marché.

 

La rénovation thermique dope le marché de la fenêtre

 

Si le marché de la fenêtre est en baisse, la rénovation thermique a pris une place prépondérante sur ce marché. En effet, 73% des fenêtres vendues étaient dédiées au marché de la rénovation thermique. Seulement 27% des ventes étaient à destination du marché du neuf.

 

La rénovation thermique pourrait devenir un moteur de croissance pour ce marché, et ce d’autant plus avec les nouvelles aides accordées par le gouvernement pour inciter les ménages à changer leurs fenêtres pour d’autres plus performantes.

 

Cette tendance est déjà visible, la performance thermique est un facteur d’exigence pour les acheteurs. En 2010, plus d’une fenêtre vendue sur deux (tout type de matériaux confondus) avaient un coefficient d’isolation compris entre 2 et 1,4.

Fenêtres, l’UFME, marché de la fenêtre, fenêtre PVC, rénovation thermique, fenêtre pour la rénovation
Les solutions de communication du mag DFP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG DFP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité DFP
Abonnez vous à DFP
Rejoignez DFP sur Twitter
Abonnez-vous à DFP sur Google+